webleads-tracker

Les 4 étapes d’une gouvernance des données efficace

Juin 23, 2021 | Data Gouvernance

étapes gouvernance des données

Tout le monde parle de la data governance… Mais comment aller au-delà du « buzzword » ? Comment faire en sorte que votre programme de gouvernance ait un réel impact sur l’entreprise ? Il n’existe pas de recette miracle… Mais ces 4 étapes clés devraient vous aider à créer une gouvernance des données qui correspond à vos besoins.

#1 Définir l’objectif de la gouvernance des données

La stratégie de gouvernance des données est spécifique d’une entreprise à l’autre. Il n’existe pas de solution toute faite, duplicable à l’infini. Chaque société a un patrimoine culturel et un patrimoine data qui lui sont propres, donc des besoins différents.

L’essentiel est ainsi de déterminer vos besoins et vos objectifs. Que souhaitez-vous faire avec les données récoltées par votre entreprise ?

Cibler la maturité à atteindre

Il y a plusieurs seuils de maturité à franchir : mieux vaut avancer petit à petit. Commencez par faire l’inventaire des données à disposition. Vous y verrez plus clair et vous saurez où chercher les données lorsque vous en aurez besoin.

Vous pouvez ensuite établir une cartographie des données de l’entreprise, pour commencer la mise en œuvre d’une vision transversale de la donnée.

La gouvernance des données prend tout son sens quand elle atteint l’ensemble des collaborateurs, quand tous les métiers savent où chercher les données dont ils ont besoin, à qui s’adresser pour avoir plus d’information, etc.

CTA_Blog_fiche_pratique_culture_data

Data governance 2.0 : pour qui ?

La data governance concerne toutes les entreprises dont la donnée est le cœur de métier – cabinets d’étude, médias en ligne, mais aussi secteurs qui s’appuient sur la Business Intelligence (BI). Tous les domaines amenés à faire beaucoup d’analyses ont besoin d’utiliser des données. Il est essentiel pour eux de mettre en place une solide méthodologie de la gouvernance des données.

La data governance touche aussi les sociétés qui ont de fortes contraintes de conformité, comme les banques et les assurances. Ces dernières doivent utiliser des données qualitatives pour s’approprier des sujets tels que les lois anti-fraude et anti-blanchiment d’argent.

#2 Concevoir la stratégie de la gouvernance des données

Une fois vos premiers objectifs fixés, vous devez associer des cas d’usage concrets à la gouvernance des données de votre entreprise. Posez-vous les bonnes questions : quelle valeur ajoutée allez-vous en retirer ? Quelles difficultés allez-vous lever ? Comment allez-vous intégrer la procédure de la data governance dans le quotidien des métiers de votre entreprise ?

Soyez le plus pragmatique possible. Vous devez choisir des cas d’usage qui seront à la fois utiles à vos équipes mais suffisamment simples à mettre en place pour en assurer le succès. Si ces premiers cas se déroulent bien, vous remportez l’adhésion des équipes. Et vous pourrez assurer une stratégie de gouvernance sur le long terme !

Prenez le temps de discuter avec les métiers pour bien comprendre leurs pain points. Vous serez alors en mesure de proposer des cas d’usage qui correspondent aux besoins et aux envies de vos équipes.

étapes gouvernance des données

#3 Construire le cadre de data gouvernance

Définir les règles et les processus

Avec l’aide des différentes parties prenantes, rédigez une charte de gouvernance des données. Proposez aux acteurs qui utilisent la data de participer. Ils seront d’autant plus impliqués dans votre projet et vous soutiendront.

La charte de gouvernance des données reprend les énoncés des missions, les explications des objectifs généraux de la stratégie, et la répartition des responsabilités de chacun. Assurez-vous que les règles et les processus établis sont clairs, documentés et accessibles à tous.

Le Data Catalog est un allié de taille à ce moment-là : vous pouvez y répertorier tous les types de données de l’entreprise. Les métiers trouveront toutes les réponses à leurs questions, comme :

  • Que signifie exactement l’identifiant client dans votre entreprise ?
  • Qui est en charge de cette définition ?
  • Qui est le propriétaire de cette donnée ?
  • Qui peut la modifier et comment ?

Définir les responsabilités

Pour pérenniser la data governance, les responsabilités de chacun doivent être officialisées et clairement décrites. Vous avez le choix entre plusieurs types d’organisation pour vos équipes :

  • créer une cellule centralisée (data office) qui s’occupe de l’organisation et de la mise en place de la stratégie de gouvernance des données pour toute l’entreprise ;
  • laisser chaque équipe gérer la data governance de son propre périmètre, de manière indépendante ;
  • laisser chaque individu prendre en charge la data governance.

Si vous optez pour la responsabilité individuelle, assurez-vous que tous les métiers engagés ont suffisamment de maturité pour l’assumer. N’hésitez pas à discuter de l’organisation avec les parties prenantes : vous verrez le système qui convient le mieux à votre entreprise, mais aussi aux équipes elles-mêmes.

#4 Suivi de la performance

Les signes que la culture data se développe

Il n’est pas toujours facile de mesurer la performance d’une stratégie de data governance. Vous pouvez cependant constater si vos objectifs ont bien été remplis : avez-vous réussi à convaincre les métiers de travailler main dans la main ?

Construire une culture data qui a de l’impact, c’est arriver à faire collaborer les différentes initiatives des équipes liées à la donnée.

Votre démarche est un succès si vous constatez que de plus en plus de collaborateurs se connectent au catalogue de données, y récupèrent des informations et échangent les uns avec les autres.

Cela signifie que l’ensemble de l’entreprise s’est appropriée la data et a intégré la gouvernance dans sa routine quotidienne. Un autre moyen de vérifier : regardez si l’utilisation de la data dans certains rapports de Business Intelligence a augmenté.

La valorisation des données

L’objectif final de la gouvernance, c’est d’optimiser la gestion des données et faciliter leur valorisation business.

Faites le point après avoir terminé vos cas d’usage : la qualité des données récoltées par l’entreprise est-elle meilleure qu’auparavant ? Les pain points des métiers ont-ils disparu ? L’objectif fixé initialement a-t-il été atteint ?

La meilleure gouvernance des données, c’est celle qui correspond à la situation et aux objectifs de votre entreprise. Une stratégie réussie représente de nombreux avantages, notamment une meilleure collaboration entre vos équipes et de meilleures prises de décisions.